Flash Player 9 ou supérieur est nécessaire pour afficher la version complete de ce site. Cliquez ici pour l'installer.

Galerie Bernard de Leye

Collection: 1750 — Bouilloire

1750 - Paris
François-Thomas Germain
Bouilloire

Description

Le récipient posé sur une base ronde est entièrement orné de vingt deux larges godrons, dont les bords se posent sur un fin rang amati. Le bec verseur, à côtes godronnées, s’amortit sur la panse par un magnifique décor rayonnant d’un double rang de feuilles d’eau alternées. L’anse est composée de deux éléments mobiles dont la partie centrale est en palissandre torsadé. Le couvercle porte une terrasse de godrons rayonnants sommé par une prise en toupie. Un anneau est fixé au fretel et relie par une chaîne le couvre-bec orné lui aussi ciselé de godrons rayonnants.
Cette bouilloire n’est citée dans aucun des nombreux articles et ouvrages publiés sur les Germains pères et fils. Cette œuvre tout à fait originale et inconnue jusqu’à ce jour à toutes les caractéristiques des pièces de ce prestigieux orfèvre. On retrouve l’originalité du traitement des détails, une souplesse dans l’exécution. Les godrons et les canaux épousent avec perfection le galbe de la pièce.

Description des poinçons

~ Charge de la ville de Paris – Fermier Général Jean-Jacques Prévost (1er octobre 1762 – 1er octobre 1768)
~ Décharge de la ville de Paris
~ Poinçon de Jurande pour les années 1765/1766 : lettre B
~ Poinçon de Jurande pour les années 1766/1767 : lettre C
~ Maître Orfèvre François-Thomas Germain

Description du Mouvement

Orfèvre

François-Thomas Germain

Orfèvre né en 1726. Il est le fils de Thomas Germain et d’Anne-Marie Gauchelet. Agé de 22 ans, et grâce à la protection du roi, il est reçu maître orfèvre six mois après le décès de son père en 1748. Demeurant aux galeries du Louvre, il fait insculper deux poinçons – Fleur de lys couronnée, deux grains, F T G, une toison. En 1750, après le partage familial, il prend la tête de l’atelier paternel, le modifiant et l’agrandissant rapidement. Les dix premières années de sa carrière sont chargées de commandes considérables : pour le Garde-Meuble, les Présents du roi, les Cours de Portugal et de Russie et sa nombreuse clientèle privée. Pourtant 1760 marque le début de ses difficultés financières qui se soldent par sa faillite déclarée en 1765 pour plus d’un million. Ce désastre est considéré comme le plus scandaleux du 18ème siècle. Le roi s’oppose néanmoins à ce que on le prive de son titre de sculpteur-orfèvre du roi et lui permet même de continuer à travailler.

Données matérielles

ARGENT
Hauteur : 29,3 cm
Longueur : 19 cm
Poids : 1015 grammes

À propos

1765_01 1765_02 1765_03