Flash Player 9 ou supérieur est nécessaire pour afficher la version complete de ce site. Cliquez ici pour l'installer.

Galerie Bernard de Leye

Collection: 1650 — Monstrance

1650 - Anvers
Jan Herck
Monstrance

Description

La base à quatre lobes est bordée d’un rang d’oves surmonté d’un rang perlé. Chacun des lobes porte quatre têtes d’angelots en ronde-bosse. La tige soutient un collet inférieur avec une frise de feuillages entrelacés. Le fût bulbeux figure Saint Bernard, Sainte Gertrude et Saint Eloi. Le cylindre central d’origine est en ruby-glass, destiné à recevoir l’hostie, est disposé entre quatre colonnes salomoniques entourées de part et d’autres d’un splendide décor de volutes et de rinceaux avec des têtes de chérubin. Ces consoles se retrouvent de manière récurrente sur les monstrances anversois de cette époque. Un petit baldaquin double surplombe l’entablement décoré de consoles en volutes et de grappes de raisins entouré de deux anges ailés en ronde-bosse. Le tout est sommé par une croix posée sur un aigle.

Description des poinçons

~ Poinçon de la ville d’Anvers : une main couronnée
~ Lettre annale T pour les années 1652/1653
~ Maître Orfèvre Jan Herck marquant du monogramme IHK

Description du Mouvement

Orfèvre

Jan Herck

Jan Herck est né en 1593, il est le fils de Peeter Herck. En apprentissage en Italie de 1612 à 1617. Il retourne à Anvers en 1617. Il épouse en 1620, Elisabeth Sophie, veuve de l’orfèvre Jan Carré. Au décès de sa famille, il se remarie en 1634, avec la fille du joaillier Martinus de Wilde. Garde en 1640-1641. Il est mentionné jusqu’en 1658. Il décède en 1664. Son frère LENAERT HERCK est également orfèvre à Anvers.

Jan Herck est l’orfèvre d’une extraordinaire salière en ivoire et vermeil faisant partie des collections de la Maison Royale de Suède depuis 1680.
Le corps de cette salière montre la naissance de Vénus entourée de néréides, de tritons et de putti tenant des couronnes de fleurs. L’ivoire, sculpté par Iorg Petel, est réalisé d’après un projet de Pieter Paul Rubens. Cette salière dont la monture et la coupe sont au poinçon de Jan Herck a d’abord fait partie de la collection particulière de Rubens, sa succession datant de 1640, et puis cette salière est passée successivement chez la Reine Christine de Suède en 1649, au comte Magnus-Gabriel de La Gardie en 1652, puis dans la maison Royale de Suède en 1680.

Données matérielles

VERMEIL
Hauteur : 88,5 cm
Longueur base : 27,5 cm
Largeur : 21,8 cm
Poids brut : 5.800 grammes

À propos

1652_monstrance_jan_herck_01 1652_monstrance_jan_herck_02 1652_monstrance_jan_herck_03 1652_monstrance_jan_herck_04